Nos formes donnent sens à votre chocolat
  • Français
  • English
02 43 03 57 73 / 06 42 66 49 79

Lexique de conception de modèle de chocolat

Le chocolatier est un artisan spécialisé dans la fabrication de friandises à base de chocolat (crottes, bouchées, œufs de Pâques…). Cette activité est souvent couplée avec celle de pâtissier ou de confiseur. On fera une distinction entre le chocolatier qui travaille le chocolat et le couverturier qui fabrique du chocolat dit de couverture, à base de beurre de cacao, de poudre de chocolat, de sucre et éventuellement de lait. En France, pour bénéficier du titre d'artisan chocolatier ou de maître chocolatier, celui-ci doit être titulaire du diplôme équivalent.

Exemple : Chocolatier et fabricant de moules en chocolat.

Source : Wikipedia.

Le moulage est l'action de prendre une empreinte qui servira ensuite de moule dans lequel sera placé un matériau et qui permettra le tirage ou la production en plusieurs exemplaires d'un modèle. Le moulage consiste donc à placer un matériau (liquide, pâte, poudre, feuille, plaque, paraison, préforme, pastille, etc.) dans un moule dont il prendra la forme.

Exemple : Design de moules pour le chocolat.

Source : Wikipedia.

Le polycarbonate (PC) est un matériau difficilement inflammable découvert en 1953 par trois chercheurs travaillant pour Bayer AG, Schnell, Bottenbruch et Krimm. Sa première mise sur le marché date de 1958. Il est commercialisé sous plusieurs noms : Makrolon de Covestro, Lexan de Sabic, Xantar de Mitsubishi engineering plastics ou Durolon d'Unigel plasticos.

Le polycarbonate est un polymère issu de la polycondensation du bisphénol A (BPA) et d'un carbonate ou du phosgène, ou par transestérification. On obtient ainsi une matière plastique disposant d'excellentes propriétés mécaniques et d'une résistance thermique permettant une utilisation entre −100 °C et 120 °C.

Exemple : Moule modulable injecté de polycarbonate.

Source : Wikipedia.

Le thermoformage est une technique qui consiste à prendre un matériau sous forme de plaque (verre, plastique...), à le chauffer pour le ramollir, et à profiter de cette ductilité pour le mettre en forme avec un moule. Le matériau redurcit lorsqu'il refroidit, gardant cette forme.

Dans le cas du thermoformage plastique, le matériau utilisé se présente le plus souvent sous forme de bobine, dès que l'épaisseur avant thermoformage se situe sous deux millimètres.

Dans le cas du verre, cela consiste à poser à froid une ou des feuilles de verre, éventuellement colorées, sur une forme réfractaire dont elles épouseront le relief à la cuisson.

Exemple : Moule thermoformé pour le chocolat.

Source : Wikipedia.